Rencontre autour de Rugbys d'Afrique du Sud et Les Légendes du siècle

Dans le cadre du festival Quartier du livre, les Presses Sorbonne Nouvelle ont le plaisir de vous convier à une rencontre autour des ouvrages Rugbys d'Afrique du Sud et Les Légendes du siècle animée par Julien Sorez en présence des auteurs, Bernard Cros et Fabien Archambault.

Cette dernière aura lieu le mardi 4 juin 2024 à 18h30 en salle Mezzanine à la Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris et sera suivie d'un cocktail.

Rencontre ouverte à toutes et tous.

Présentation des livres

Rugbys d'Afrique du Sud

Puisant dans une grande variété de sources orales et écrites, cet ouvrage invite à découvrir l’aventure du rugby en Afrique du Sud depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à l’époque actuelle et éclaire d’un jour nouveau les relations complexes mais centrales entre la société sud-africaine et ce sport si singulier. L’Afrique du Sud est souvent considérée comme le sanctuaire d’un rugby blanc, symbolisé par sa surpuissante équipe nationale, les Springboks. Or cette vision est contredite dès lors qu’on plonge dans l’histoire de cette pratique, largement partagée au-delà des divisions raciales existant depuis le XVIIe siècle et figées par l’apartheid. Phénomène culturel, social et politique plastique, le rugby est le lieu de tous les investissements symboliques pour les anglophones, les Afrikaners, les Noirs et les Métis. De Paul Roos à Siya Kolisi, cet ouvrage emmène le lecteur à la rencontre des acteurs du rugby sud-africain, s’intéressant aux salons feutrés des old boys du rugby mondial qui hésitèrent à mettre l’Afrique du Sud au ban des nations, au rugby comme espace de lutte sous l’apartheid, aux négociations politiques post- apartheid et à l’établissement d’un rugby enfin juste devant démontrer sa compatibilité avec le nouvel ordre démocratique et capable de remporter la coupe du monde avec à sa tête un capitaine noir.

Les Légendes du siècle

Une joueuse de tennis française, une sauteuse en hauteur canadienne, des volleyeuses japonaises, un marathonien éthiopien, des étudiants afro-américains, un coureur finlandais, des basketteurs soviétiques, un boxeur cubain, une tireuse à l’arc tétraplégique, un aristocrate conservateur, une gymnaste russe… Autant de trajectoires d’athlètes venus des cinq continents qui ont contribué, chacun dans sa discipline, par leurs coups d’éclat, à forger la légende des Jeux organisés par le CIO depuis la fin du XIXᵉ siècle. Toutes et tous ont aidé à faire d’une compétition relativement marginale et fortement élitiste un événement mondial qui, tous les quatre ans, permet aux nations de se mesurer les unes aux autres. Les douze histoires racontées dans ce livre invitent ainsi à comprendre comment et pourquoi le sport est devenu un langage planétaire, entre américanisation, décolonisation et guerre froide.

Présentation des intervenants

Fabien Archambault

Maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Fabien Archambault est spécialiste de l'histoire culturelle et politique des sociétés contemporaines, et notamment de l'Italie, et de l'histoire du sport. Il a récemment publié, outre Les Légendes du siècle, Coups de sifflet. Une histoire du monde en onze matchs (Flammarion, 2022).

Bernard Cros

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, Bernard Cros est professeur de civilisation britannique et d’études sud-africaines à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Agrégé d’anglais et docteur en sciences de l’information et de la communication après une thèse sur l’histoire de la télévision sud-africaine, il explore dans sa recherche divers aspects socio-culturels de l’Afrique du Sud post-apartheid dans ses dimensions de classe, de race et de genre. Ses travaux récents portent sur la manière dont le sport a pu être utilisé et manipulé à des fins idéologiques tant sous l’apartheid que depuis l’avènement de la démocratie dans les années 1990, où il a été mis au service de la « construction » de la « Nation arc-en-ciel ».

Julien Sorez

Historien du sport, maître de conférences à l’université Paris Nanterre, membre de l’Institut des Sciences sociales du Politique (UMR 7220).